Le rodéo, un véritable sport

0

Le rodéo, un sport professionnel hors du commun

Lorsqu’on regarde le classement des pays les plus sportifs au monde, la France fait partie des trois premiers de la liste.

Malgré les nombreux sportifs professionnels et les milliers de fans de sport qui se trouvent dans l’hexagone, il existe encore des disciplines qu’on ne pratique pas de façon professionnelle dans notre beau pays. Le rodéo en fait partie ! Oui, ce sport qui consiste à monter sur un taureau ou sur un cheval sauvage.

Cette discipline a eu son origine en Amérique et plus précisément pendant l’époque des cow-boys. Après une dure journée de travail à faire paître le bétail et pendant leur temps libre, les cow-boys américains faisaient du rodéo pour s’amuser.

Puis, celui-ci devint peu à peu un véritable sport et un spectacle pouvant rassembler des milliers de spectateurs. Lorsqu’on regarde un film de western, on y retrouve souvent cette discipline. De l’autre côté de l’atlantique dans l’ouest américain de puissantes fédérations existent aujourd’hui et organisent de grands tournois de rodéo.

Rester 8 secondes sur un taureau

Sur le dos de l’animal, le cow-boy doit tenir le plus longtemps possibles. Ce n’est pas facile taureau est  furieux, une sangle lui sert le ventre. Et ses 800 kg bougent dans tous les sens pour éjecter le cavalier qui le chevauche. Le cow-boy dessus doit se tenir d’une seule main, et ce, pendant 8 secondes.

C’est bien plus difficile et plus dangereux qu’il n’y paraît. Il doit donc faire preuve de souplesse, de force et d’un certain sens de l’équilibre pour rester jusqu’au bout des quelques secondes reparties.

Monter et tenir sur le taureau est une chose, mais quitter son dos indemne en est une autre. En effet, il est plus facile d’enfourcher la bête puisque celle-ci est enfermée dans un enclos où elle ne peut pas se débattre. Par contre, lorsque le cow-boy se fait éjecter après quelques secondes de lutte ou quand il décide de descendre, il risque de recevoir un petit coup de corne ou un coup de patte une fois à terre.

Comme il s’agit d’un sport dangereux, les fédérations recommandent aux sportifs le port de casque. Un conseil que les vrais cow-boys ne tiennent pas compte.

Dans un tournoi de rodéo, on retrouve toujours d’autres cow-boys qu’on appelle les clowns. Ces derniers sont essentiels dans un tel spectacle. Ils ont pour fonction de détourner l’attention du taureau lorsque le cow-boy qui le monte souhaite descendre ou tombe par terre. Cela évite que la bête n’attaque pour se venger.

Un spectacle de rodéo en Haute-Loire, vraiment intéressant

Il est vrai que le rodéo est un sport qui n’existe pas encore en France. Cependant, dans le département d’Ardèche, dans la région d’Auvergne-Rhône-Alpes, il y a un spectacle où tous ceux qui veulent voir directement cette discipline peuvent en profiter. Le thème de la fête tourne autour de la vie des westerns en Amérique.

Cela se déroule généralement au mois d’août. Il est possible d’avoir un avant-goût du spectacle en général sur le site de l’organisateur. Les Français peuvent donc désormais profiter d’un tournoi de rodéo en direct. C’est toujours plus excitant que d’en voir à la télévision.

Faire du rodéo, cela vous intéresse ?

Comme on peut le voir plus haut, il s’agit d’un sport dangereux. Beaucoup de professionnels se blessent encore pendant les tournois malgré leurs nombreuses années d’expériences et d’entrainement. Néanmoins, tout le monde a la possibilité d’en faire à condition d’avoir de la détermination.

Dans ce cas, il est préférable et plus raisonnable de commencer par un rodéo mécanique comme il est possible de voir sur http://www.taureau-rodeo-mecanique.com.

D’ailleurs, les professionnels du rodéo en Amérique se servent de cet équipement pour s’entrainer. Ainsi, ils s’assurent d’une bonne préparation tout en évitant les possibles blessures avec une vraie bête.

En France, on peut trouver de nombreux sociétés qui louent des taureaux mécaniques. Ces machines qui reproduisent les mêmes mouvements d’un vrai taureau dans l’arène. À la seule différence que celui-ci n’est pas en chair et en os. Le simulateur mécanique est installé par un technicien lors d’une fête de village suite par exemple à une commande d’un comité d’animation, puis tous ceux qui veulent essayer peuvent tenter leur chance à tour de rôle. Contrairement à un vrai taureau, tout danger est ici écarté.

En effet, déjà il s’agit d’une bête en plastique dur entourée d’une peau de vache, et en plus on pose un matelas gonflable au sol pour éviter de se blesser lors de la chute. Il faut quand même préciser que la sensation qu’on ressent sur un taureau mécanique n’est pas très différente de celle qu’on ressentirait sur une vraie bête.

Autrement dit, on éprouve une grande montée d’adrénaline. Ça vaut vraiment le coup d’essayer !

Commentez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.