Découvrir le Canicross en 2020

0

Toute nouvelle façon de faire du sport, le canicross est une activité physique qui permet de vous dépenser tout en passant un bon moment avec votre chien. La pratique se relève particulièrement intéressante pour les personnes les moins motivées et elle a l’avantage de faire en sorte que votre chien puisse se bouger lui aussi !

Qu’est-ce que le canicross ?

Cette course d’athlétisme a été créée par Gilles Pernoud, à Lyon dans les années 80, qui s’est inspiré des courses de ski scandinaves.

Le canicross, c’est faire du sport, mais avec son chien. Cela semble simple et pourtant, il existe plusieurs choses à prendre en considération lorsqu’on veut s’y mettre. Par exemple, est-ce que votre fidèle compagnon va vous suivre dans vos efforts quotidiens ? Est-ce qu’il sera tout autant motivé que vous à courir de manière régulière pendant un certain laps de temps ?

Concernant le choix de la race, sachez que la race du berger Australien constitue aussi un chien de premier choix pour ce genre de sport, c’est une race particulièrement réactive et à l’écoute, capable de s’adapter à la demande de son maître, même en pleine course.

Faire du canicross ou même du canitrail, c’est mettre en place un véritable lien entre soi et son chien, c’est développer considérablement la complicité qui règne entre un animal et son maître. Le but est de se dépenser, par pur loisir ou à but personnel mais aussi pour des raisons compétitives lors de tournois comme il peut désormais en exister plein.

Choisir son matériel pour pratiquer le canicross

Et oui, c’est la première étape qui vous mènera vers la voie du canicross amateur : le matériel.

Contrairement à la course à pied classique qui ne nécessite qu’une paire de baskets adaptés, il faudra ici penser à un moyen fiable de pouvoir courir en rythme avec son chien, sans que celui-ci ne détale à la moindre occasion où que vous ne coupiez son élan lors de mouvements avec votre propre corps.

La laisse est donc complètement exclue ici, il faudra se procurer à la place un harnais pour chien qui permettra de bien accrocher votre animal sans que cela lui fasse mal ou n’exerce un point de pression lors de la course. Il sera essentiel de choisir un harnais adapté à sa taille et à sa carrure, de façon à ce qu’il le gêne le moins possible. Si votre chien ne se sent pas à l’aise, il aura beaucoup de mal à pratiquer cette activité avec plaisir et pourra se montrer grognon quand vous le pousserez à venir.

Le second élément sera une ceinture ou harnais, mais cette fois-ci pour vous. Il est enfin déconseillé, aussi bien pour vous que pour votre compagnon, de courir en tenant une laisse à la main. Ce n’est pas pratique pour vous et cela peut bloquer les mouvements de votre animal lorsqu’il courra.

La dernière chose sera une ligne de trait ou laisse élastique : il faudra choisir minutieusement celle-ci selon la taille et les habitudes votre chien, mais aussi les vôtres. Trop longue, elle permettra à votre chien de partir dans tous les sens, et trop courte, vous serez tous les deux gênés lors de la course, à cause de la proximité.

Cela vous permettra aussi de tirer rapidement dessus lorsque vous apercevrez une route, un croisement ou un autre chien et que vous voudrez faire en sorte que votre animal revienne rapidement vers vous. En somme, il faut penser efficacité et rapidité !

nos conseils

Première chose à ne surtout pas faire : courir dès les débuts à fond, en sprintant fréquemment. Votre compagnon n’est pas habitué à cette activité et il pourra mettre du temps à comprendre ce que vous attendez de lui. Ainsi, il est conseillé, pour l’éveiller à la chose et lui donner le goût de vouloir plus, de commencer par des courses légères et lentes.

N’hésitez surtout pas à faire des pauses quand il sera nécessaire et qu’il le voudra. Une fois totalement habitué, commencez à courir de plus en plus vite, ce sera bénéfique aussi bien pour vous que pour lui, en maximisant l’effort physique. Alternez entre des sprints de courte durée et des courses à vitesse moyenne sur de plus longs instants.

Initiez-le rapidement aux ordres directs. Pour pouvoir courir dans les meilleures conditions, il faudra que votre chien apprenne à passer rapidement de l’état « course » à « stop net ». Pour cela, forcez-le de temps en temps, même si cela n’est pas nécessaire, à s’arrêter suite à l’un de vos ordres. Il finira par s’habituer et vous écoutera totalement par la suite.

Et enfin, dernier conseil, et pas des moindres : changez de lieux et de trajets de temps en temps, cela permettra à votre animal de découvrir de nouveaux endroits et d’attiser constamment sa soif d’exercice.

Commentez !

Votre adresse email ne sera pas publiée.